5 raisons pour lesquelles vous devriez aérer votre pelouse ce printemps

1) Aide à diminuer le compactage du sol.

Avec le temps, votre gazon est compacté par la glace et la neige qui s’accumulent pendant les mois d’hiver rigoureux. Comme on pourrait le deviner, le poids de la neige en soi exerce une pression sur le sol, ce qui rend finalement très difficile pour votre pelouse d’absorber l’oxygène et les nutriments nécessaires à une croissance aussi verte et saine qu’autrefois.

2) Améliore l’absorption d’oxygène, d’engrais et d’autres nutriments

Une pelouse saine est le résultat direct de sa capacité à absorber et à retenir les éléments qui lui permettront de prospérer pendant les mois d’été. Souvent, les propriétaires supposent que l’arrosage régulier est la solution ultime pour une pelouse d’apparence sèche, mais en réalité, l’oxygène et les engrais sont essentiels à l’apparence et à la santé des grandes pelouses.

3) Feutre racinaire

Le chaume ou Feutre racinaire est la couche d’herbe morte qui s’accumule sur une pelouse. Souvent, c’est difficile à voir, mais si vous grattez une section de votre pelouse avec un râteau dur, vous commencerez à remarquer une couche de matière herbeuse brunâtre. Cette couche de chaume s’accumule avec le temps et peut empêcher les nutriments essentiels d’atteindre les racines.

4) Améliore l’efficacité de l’irrigation

Après une aération, l’eau atteint plus rapidement la zone racinaire et le ruissellement est réduit. En fin de compte, plus d’eau atteint les racines plus rapidement et plus efficacement que si le sol est compacté.

5) Crée un environnement plus favorable à la croissance des racines

Cette partie s’explique d’elle-même, mais l’herbe a besoin de ses racines pour avoir facilement accès à l’oxygène et aux engrais.

La pierre angulaire d’un bon plan d’entretien d’une pelouse est une bonne aération. C’est particulièrement vrai dans les climats froids comme Bolton et Caledon où la neige et la glace peuvent s’accumuler sur de très longues périodes.

Quand faut-il aérer la pelouse ?

– Sur les sols argileux, aérer deux fois par année au printemps et à l’automne.

– Sur les sols sablonneux, aérer une fois par année au printemps ou à l’automne.

– Avant de fertiliser ou d’ensemencer

Le processus d’aération de votre pelouse.

1) Arroser la pelouse la veille de l’aération. Lorsque le sol est humide et mou, les griffes d’aération pénètrent mieux dans le sol, ce qui améliore la qualité de l’aération.

2) Identifier et marquer les têtes de gicleurs, les lignes électriques et les câbles qui sont enterrés près de la surface. Indiquez également le type de système d’irrigation.

3) Passez l’aérateur d’avant en arrière sur la pelouse comme vous le feriez avec une tondeuse à gazon. Les sols sableux et les sols peu compactés peuvent être aérés en un seul passage. Dans un sol argileux ou compacté, deux passages sont recommandés. Effectuer la deuxième passe sous un angle différent.

4) Débrayez les dents avant de faire des virages serrés ou de traverser du béton pour éviter d’endommager le gazon ou les surfaces dures et l’équipement.

5) Puisque l’aération expose le sol, elle augmente la perte d’humidité. Un arrosage supplémentaire est recommandé après aération, surtout par temps chaud et sec. Il n’est généralement pas nécessaire de retirer les bouchons. Ils sont bénéfiques et se décomposent et se dispersent avec le fauchage.

6) Réensemencer ou fertiliser (si nécessaire) après aération.

Si vous êtes intéressé à faire aérer votre pelouse à la maison ou au bureau par une entreprise professionnelle d’entretien de pelouse à Bolton, n’hésitez pas à communiquer avec Simply Gardens. On n’est qu’à un coup de fil.